Poème d’équerre

SONY DSC

Le carré des pieds de l’hypoténuse
Est la somme des carrés des
Pieds des autres côtés

C’est ainsi
Qu’on randonne autour
De l’angle droit

 

Poème d’équerre

Pythagore
Un beau soir d’hiver
Parlait tout bas :

« Tout s’endort,
Inventons l’équerre
Ou l’angle droit.

Quelque chose
Dans l’obscurité,
Me parle, muse…

Et suppose
– Divine clarté !… –
L’hypoténuse ! »

Le vieil homme
S’en tordit la barbe,
Tel un dément.

Depuis, comme
A New-York ou Tarbes
De bâtiments,

D’édifices,
Par ce théorème
On construisit !

« Ô mon fils,
Dit l’Être Suprême,
Cela suffit :

Un peu d’or
Tombe sur la Terre :
L’aurore est là. »

Pythagore
Fermait les paupières,
Dormant déjà.

Ce contenu a été publié dans Poèmes objets. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *