Logos-rallyes des collégiens

En mars dernier, au collège de Kerzouar à Saint-Renan, au cours d’un chouette atelier d’écriture initié par le collège et Penn ar Jazz, des élèves de deux classes de quatrième m’avaient lancé le défi d’écrire deux poèmes sur le thème de l’amour contenant des mots choisis par eux – eux-même devant, au cours de l’atelier, se plier à un semblable exercice.

Les mots imposés par les quatrième D : dissolvant, prise électrique, chou-fleur, otarie, Pampers, désherber et additif.

Madame, quelquefois je vais sous vos fenêtres
Pour vous dire un poème, et j’espère souvent
Que Cupidon vous frappe et nous fussions deux êtres
Qu’on ne peut désunir par aucun dissolvant.

Pour moi, je me souviens de cet instant magique
Où je vous aperçus pour la première fois :
Si j’eusse mis les doigts dans la prise électrique,
Je n’en eusse éprouvé de plus brûlants émois.

Je suis assez mal fait, hélas, pour qu’on s’en rie :
J’ai le nez de travers, j’ai l’oreille en chou-fleur,
Mais d’un autre côté je fais bien l’otarie
Et quand je me dandine on me dit bon acteur.

Sachez que de l’Arctique aux confins du Bengale,
Dans l’Inde ou dans le Siam, dans le Lot ou le Gers,
En aucun lieu, jamais, je n’ai vu votre égale
Depuis l’âge où, bébé, je portais des Pampers.

Sur mon crâne autrefois il poussait une gerbe ;
Il n’y reste aujourd’hui qu’un seul petit cheveu ;
Mais si le temps cruel me voûte et me désherbe,
Je sais de mon amour l’inextinguible feu.

Post scriptum :
J’ajoute à cette lettre un petit additif :
Si cela vous déplaît je couperai ce tif.

Les mots imposés par les quatrième B : quarantaine, hebdomadaire, autopsie, maniaque, slurp, pharmaceutique, antisèche, aspirateur, globuleux, bernard-l’hermite et pachyderme.

J’ai dépassé la quarantaine
Où sont les jours et les semaines

Où sont mes souvenirs passés
Et les printemps et les étés

On croit que tout mène à Cythère
Mais le monde est hebdomadaire

Je meurs je meurs pour celle-là
Que j’aime et qui ne m’aimait pas

Quand on fera mon autopsie
On trouvera son cœur aussi

Pourquoi se faire le devoir
D’aimer ce qu’on ne peut revoir

Ulysse était un vieux maniaque
Pourquoi tenter de joindre Ithaque

Sur le grand trône qu’il usurpe
Il boit sa soupe en faisant slurp

Il fallait à ce pathétique
Une odyssée pharmaceutique

Celle que j’aime et que j’aimais
Je ne veux la revoir jamais

Ni l’oublier mon antisèche
Est un cœur percé d’une flèche

Il pompe cet aspirateur
Toute ma peine et ma douleur

Et passe par les ventricules
Un petit fleuve ridicule

De sang amer et globuleux
Et des regrets qui vont aux yeux

Bernard-l’hermite ou pachyderme
Pour nous l’amour n’a pas de terme

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Morse, lama, choux-fleurs

Dans un lama gigogne
Un quidam alpagua
Une poupée vigogne
Au sein d’un alpaga

Où le cochon banal batifole en sa soue,
Je suis en ma soucoupe un animal de proue.

Pour se procurer ces VPPK, rendez-vous demain aux puces de Daoulas.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Batteule de poésie animalière

La batteule du 14 avril, sur le thème des animaux, dans le cadre du festival Des-Lire(s) à l’Ouest, avec Arnaud Le Gouëfflec, moi-même et Clotilde de Brito, arbitrée par Anne Jullien au Mouton à 5 pattes :

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Nouvelle série de VPPK

Vous n’aviez pu vous procurer un VPPK au puces de Daoulas l’année dernière ? Voici l’occasion d’en acquérir d’excellente facture, bricolé par les membres de l’association Kement-ha-kement et pourvu par moi d’un petit poème. 5 € le VPPK. Le communiqué de ladite association vous dit tout :

Les VPPK reviennent en force le 5 mai prochain aux puces de Daoulas ! Pour celles et ceux qui auraient oublié ce qu’est un VPPK, voici un petit rappel : le Vide Poches Poétiques Kitch est un objet révolutionnaire, incontournable, et hyper pratique, qui accompagne toute votre existence avec bonheur, trône avantageusement dans votre entrée, préserve vos clés et sauve votre petite monnaie !

Les bénéfices de la vente des VPPK (Vide-Poches Poétiques Kitch) aideront l’association Kement-ha-kement, qui a pour objet de mettre en œuvre des solutions d’accueil, d’hébergement, d’accompagnement en direction des demandeurs d’asile et plus largement des migrants.

Les très beaux poèmes écrits sur les VPPK sont l’œuvre du poète Hervé Eléouet !

Investissez dans un VPPK : une valeur sûre, une œuvre unique et signée, et plus que tout un acte généreux et bénéfique !

On peut lire ici un article de Ouest-France à propos de Kement-ha-kement : https://www.ouest-france.fr/bretagne/landerneau-29800/hopital-camfrout-kement-ha-kement-soutient-une-famille-albanaise-5631216

Voici quelques uns de ces VPPK – mais il y en a beaucoup d’autres à découvrir sur place :

Attention, un seul exemplaire de ces magnifiques taureaux qui bullent ! réservation possible et conseillée…

L’un d’entre eux est interdit aux moins de 18 ans :

On pourra, contre un sou, l’observer à l’occasion des puces de Daoulas à travers un écran, actuellement en fabrication.

Quant à Adélaïde et moi, nous serons présent l’après-midi du 5 mai pour improviser contre 2 euros des poèmes à la demande, toujours au profit de Kement-ha-kement

La présentation de l’événement sur facebook est ici : https://www.facebook.com/events/428523400951224/permalink/428529790950585/

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Complainte sur la place Guérin

couvComplainteplaceGuerinctr

Parmi tant de lieux communs
Qui enchantent nos mémoires
Citons la place Guérin :
Connaissez-vous son histoire ?

L’histoire de la place Guérin à Brest enfin mise en quatrains, depuis l’origine de l’humanité jusqu’à l’année prochaine, pour seulement 4 euros. Une somme. Un petit livre de haute volée, indispensable aux érudits comme aux profanes, qui sortira samedi prochain à l’occasion du festival Des-lire(s) à l’Ouest.
Couverture : collage de Magali Simon.

Les livres du Fantôme des hortensias seront présentés au Café de la Plage à partir de 11h. On y trouvera aussi les ouvrages d’Anne Jullien et Clotilde de Brito.

A 14h et à 16h30 au Café de la Plage, lecture de poèmes par Anne Jullien, Hervé Eléouet et Clotilde de Brito

A 19h au Mouton à 5 pattes, batteule de poésie avec les 3 mêmes + Arnaud le Gouëfflec.

Le reste du programme :

Desliresalouestpgm

Desliresalouest

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

De l’œuvre d’art au récit VIII

Larivière Jean, Sans titre, dépôt du FNAC

Ce phototype de Jean Larivière sera au centre de toutes les attentions pour le huitième volet de l’atelier d’écriture « De l’œuvre d’art au récit », proposé par l’artothèque et l’atelier Canopé de Brest, que j’aurai le plaisir de coanimer avec les représentants de ces dignes institutions.
C’est gratuit, apportez votre crayon, du papier et de l’imagination.

Mercredi 18 avril, 14h-16h.
Inscription sur :
https://www.reseau-canope.fr/service/de-loeuvre-dart-au-recit-ecrire-a-partir-dun-tableau.html
L’atelier se déroule à Canopé, immeuble le Fromveur, 45 rue de l’Elorn à Brest.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Feuilles

Quelques poèmes sur feuilles, composés pour un atelier d’écriture au lycée Dupuy de Lôme :

feuilleplume

feuilleecaille

feuillescamoufleleopard

feuillepensebete

feuillebouche

feuillequisuisje

 

La feuille d’arbre, c’est aussi demain le thème de ma chronique dans Play it again Sam sur Fréquence mutine ; l’émission, ayant changé d’horaire, se déroule de 18h à 19h.

Publié dans Poèmes objets | Laisser un commentaire

Batteule tout feu, tout flamme

La batteule de poésie « tout feu, tout flamme » au café du coin de la rue :

Publié dans batteules | Laisser un commentaire

Batteule du printemps des poètes

batteuletoutfeutoutflamme

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Assiettes

De belles assiettes pour le poème dans son assiette, réalisées par Coralie Lallemand :

poemedanssonassiette1

poemedanssonassiette2

poemedanssonassiette3

poemedanssonassiette4

poemedanssonassiette5

poemedanssonassiette6

poemedanssonassiette7

poemedanssonassiette8

Publié dans Poèmes objets | Laisser un commentaire