Le Grand Voyage de Gaspard Bromzières et Camille de Riveblême dans les îles

Correspondance complète de Gaspard Bromzières et Camille de Riveblême, respectivement rapportée par Arnaud Le Gouëfflec et Hervé Éléouet, en cours de parution, ici de la lettre la plus ancienne à la plus récente.

Mon cher Camille,
Vous me trouvez ému de cette première lettre, et je me félicite de l’ingénieux système que nous avons trouvé pour échanger ainsi nos vues, malgré… lire la suite.

Mon cher Gaspard,
Le bonheur que j’ai de vous lire enfin me rend presque incapable de vous répondre – ou, si je réponds, je ne trouve pas facilement de quel sujet vous entretenir. Non qu’il… lire la suite.

Mon cher Camille,
Quel bonheur d’avoir de vos nouvelles, et en un temps si court que l’océan et ses abîmes semble comme ratatinés par la prouesse… lire la suite.

Mon cher Gaspard,
Il faut que je vous fasse le récit d’une aventure qui m’est arrivée. Contre toute attente, elle n’a pas pour cadre une île mystérieuse ou quelqu’un des pays lointains… lire la suite.

Mon cher Camille,
Comme il me tarde d’en savoir davantage ! En deux mots, « suffisamment sauvage », vous avez piqué le papillon de ma curiosité au liège de votre histoire… lire la suite.

Plancton

Mon cher Gaspard,
Si vous êtes curieux de ce qui m’est arrivé sur l’îlot Piffu, je suis pour ma part étonné d’apprendre qu’il ait pu se produire un événement extraordinaire… lire la suite.

Mon cher Camille,
Il me tarde que le mystère de l’îlot Piffu soit dissipé, comme de connaître la véritable nature de cette lumière chancelante aperçue à l’étage… lire la suite.

Mon cher Gaspard,
Évidemment, c’était une chandelle : ma tante passe toutes ses nuits à compulser des livres mystérieux, m’ont expliqué ses domestiques ; et quelquefois… lire la suite.

Flaque (détail)

Mon cher Camille,
Comme je vous comprends : il faut parfois laisser les Mystères intacts, comme des fruits empoisonnés dont il serait fatal de prélever ne serait-ce … lire la suite.

Mon cher Gaspard,
Des îles sur des coussins – je viens de relire vos lettres – il est bien vrai que le monde est étrange et que les lois de la physique nous sont encore méconnues… lire la suite.

Alguelettes

Mon cher Camille,
Un bonheur de trouver votre lettre dans l’océan d’ennui où je navigue depuis de longues semaines. Je relis votre question. Une morale ?… lire la suite.

Mon cher Gaspard,
Vous souvenez-vous d’Ulysse ? Il ne manquait pas d’imagination ; et son exemple n’a pas manqué de m’inspirer l’autre jour, quand nous avons été confrontés à un phénomène… lire la suite.

Grésil marin

Mon cher Camille,
Comme il me tarde d’en savoir davantage !
Car enfin, qu’y a-t-il de plus mystérieux et évocateur que ce mot, « téthyphore », surtout… lire la suite.

Plancton 2

Mon cher Gaspard,
La masse et le poids sont deux notions qu’un téthyphore ferait bien d’apprendre à l’école, avec celles du volume, du litre et le sens des proportions. Sans compter… lire la suite.

Mon cher Camille,
Un monstre qui boit la mer ? Et qui la recrache par les flancs ? Je ne peux que penser au malheureux Sisyphe poussant son rocher, ou aux Danaïdes remplissant… lire la suite.

Mon cher Gaspard,
Une idée ne surgit pas du néant : il faut, avant qu’elle éclose dans un parterre – le parterre c’est mon cerveau – qu’une main généreuse en ait semé… lire la suite.