Fractures

SONY DSCToutes les fois que mon pied glisse / A ma jambe on met une éclisse
Mais rechutant le jour d’après / – Ce défaut-là n’est que trop vrai –
Je romps le tout. Quoiqu’on en dise / J’appelle à la psychanalyse :
Par quel hasard tombé-je pas / Toujours au point de boiter bas ?
Peut-être aussi mon âme a-t-elle / Besoin qu’on y pose une attelle ?

(C’est l’intérêt des kilos superflus. On brise les lattes du canapé quand on s’assied. Il en sort des poèmes. Je vais m’acheter un pain au chocolat, tiens.)

Ce contenu a été publié dans Poèmes objets. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.