Aspirant traversin

Cet oursin des prairies est une sculpture réalisée par la cour du Juch, commune où j’officiais mercredi dernier en tant que poète public.


Une fois n’est pas coutume, j’ai pris en photo un petit poème improvisé à la machine à écrire, qui avait cet oursin pour thème :

Les reflets rouges sur le papier sont moins dus à votre conjonctivite qu’au barnum prêté par Hopala Crêperie pour l’occasion.

Pour me reconnaître, c’est facile, je tiens l’appareil.

Il était également possible, outre les poèmes à 2 euros, improvisés sur place, de faire expédier une carte avec un poème sur le sujet de son choix contre 12 euros. C’est également le cas par l’intermédiaire de ce site.

Organisateurs de salons, fêtes ou manifestations diverses désireux qu’Adélaïde et moi exercions notre art peuvent nous joindre par le formulaire de contact. Les explications sur mon métier de poète public sont ici : https://hucheapain.fr/poete-public-balades-ateliers/.

Ce contenu a été publié dans Poète public. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.